Bulletin du 18/07/2017, 11h55

 

Risque d'orages violents pour ce mardi soir ?

 

La prévision de cet épisode orageux reste douteuse et ne sera à confirmer que sur les radars aujourd'hui, mais si on se fie à ce que prévoient les dernières réactualisations des modèles, les divergences se réduisent, tout comme le niveau de CIN (inhibition convective).

(sources des cartes présentées dans ce bulletin : Meteociel)

 

Tout d'abord, de fortes chaleurs nous concernent aujourd'hui, et permettent le développement d'une instabilité extrêmement élevée, comme on peut le voir ci-dessous.

12 109

 

Le niveau de CIN qui mettaient sérieusement en doute le risque orageux pour aujourd'hui est revu à la baisse, et de fortes précipitations convectives sont envisagées par les GFS en marge ou sur les côtes.

18 21812 102

 

 Cette situation justifie la prévision d'orages potentiellement supercellulaires compte tenu de l'instabilité en jeu, avec de violentes chutes de grêle, des rafales tempétueuses et une forte activité foudre, le tout entre le milieu d'après-midi et la fin de soirée.

 Seul point d'incertitude, la localisation exacte de ces orages. En effet, par expérience, dans ce type de contexte (flux de Sud-Est), il n'est pas rare d'être confronté à des "flops" simplement car les orages ont éclaté plus en mer et n'ont pas atteint les côtes.

 Pour affiner cela, consultons des modèles plus précis, tel que le WRF NMM 2 km (2ème image) et le AROME (ci-dessous).

Aromehd 1 18 1Nmm fr1 1 18 1

 

Le modèle AROME, assez performant pour la prévision des précédentes dégradations orageuses, prévoit bien un développement orageux qui traverserait le Cotentin, le Calvados, et la Seine-Maritime aux heures prévues, tandis que le WRF lui ne prévoit rien pour la même heure, avec un décalage du risque orageux en mer, voire sur l'Angleterre. Un exemple typique de divergence qui prouve l'aspect assez instable de la prévision orageuse.

 

Par conséquent, il conviendra de suivre de près la situation météo d'aujourd'hui jusqu'à ce soir sur les radars. On est pas à l'abris d'un flop, mais après consultation d'un certain nombre de scénarios de différents modèles, nous estimons que le risque orageux est finalement assez sérieux pour aujourd'hui près des côtes. Donc la situation est à suivre.

 

Dans la nuit de mardi à mercredi, le risque orageux persistera mais de manière plus dispersée, sur l'ensemble de la région. Des phénomènes brefs mais violents ne seraient pas impossibles dans ce contexte, même si le risque orageux sera limité.

 

Mercredi, le temps sera instable durant toute la journée avec un risque orageux plus marqué à l'Est de Rouen, de Evreux, jusqu'à Dieppe. Une ligne orageuse devrait s'y développer avant de rapidement concerner les régions plus à l'Est, mais des amorces supercellulaires ne seraient pas impossibles brièvement sur ces zones avant évacuation.

 

A l'arrière, surtout près des côtes, une sorte de ciel de traîne se met en place et s'active plus particulièrement en soirée, en s'alimentant avec l'instabilité et la chaleur accumulée en journée (moins étouffante que la veille). Ainsi, de nouveaux orages pourront éclater à l'arrière de manière isolée, avec des intensités plus modérées (instabilité en baisse, comme on peut le constater ci-dessous).

 

39 10233 109p

 

 

 Ensuite, dans la nuit la situation se calmera et ce sera le début d'une accalmie d'une durée très incertaine. A suivre.