Bulletin 15/09/2017, 16h15

 

Des orages de traînes brefs mais parfois forts.

 

Dsc03203

 

La nuit dernière, de nombreux orages d'air froid ont éclaté près des côtes. Si la plupart ont été brefs et d'intensité faible à modéré, un orage plus virulent s'est développé au Nord du Havre et a permis à la foudre de tomber à plusieurs reprises de manière remarquée.

Preuve que les orages de traîne peuvent eux aussi présenter des risques de foudroiement et de phénomènes intenses, même si on parle souvent dans les médias de "quelques coups de tonnerre" possibles ici et là.

 

Néanmoins, pour chasser les orages d'air froid, il faut s'armer de patience et maximiser ses chances de ne pas louper un impact unique et isolé ...

Notre bilan de chasse de la nuit dernière est disponible, à consulter en cliquant ici.

 

Ce vendredi, l'activité orageuse reste présente à l'heure actuelle, mais de manière moins nette que la nuit dernière, avec des cellules de courte durée.

(source cartes ci-dessous : Meteociel)

Latest2h 1

 

Durant ces prochaines heures, les niveaux d'instabilité s'élèvent avec des valeurs assez remarquables pour un ciel de traîne (MUCAPE jusqu'à 1000J/Kg) et pourraient favoriser le développement de cellules isolées plus durables sur notre région.

Aromehd 1 9 1Nmm 28 11 1

 

En soirée et nuit, c'est à nouveau près des côtes qu'il conviendra de surveiller l'évolution de la situation.

Aromehd 1 18 2Nmm 28 19 1

 

De petites cellules isolées devraient se développer en soirée et nuit, accompagnées d'une activité électrique très variable et discontinue, un peu comme la nuit dernière.

Le caractère moins "organisé" de ces averses orageuses, par rapport à celles de la nuit précédente, pourrait favoriser un caractère plus photogénique ... A suivre.

 

Cette instabilité persisterait jusqu'à samedi midi avec un risque orageux plus ou moins diffus, mais avant une ré-intensification de l'instabilité.

Nmm fr1 1 34 1Nmm 28 35 2

 

On peut constater que c'est cette fois-ci l'intérieur des terres qui semble plus exposé à un risque d'orage localement fort (MUCAPE jusqu'à 1400J/Kg, -4K), mais les modèles ont parfois des difficultés à anticiper les développements orageux côtiers en journée.

 

En soirée et nuit, le niveau d'instabilité redevient équivalant à ceux de ce jeudi et vendredi soir (800 voire 900J/Kg en mer à proximité des côtes).

 

45 574

 

On serait donc à nouveau exposé à un risque orageux nocturne pour samedi soir, mais plus en mer selon les dernières simulations.

 

Et enfin pour dimanche, c'est finalement pour cette journée (et surtout soirée) qu'on attendrait les valeurs de MUCAPE / LI les plus élevées.

En journée, situation assez proche de celle de samedi : orages isolés, plutôt dans l'intérieur des terres, pouvant être assez peu mobiles (flux très faible) et accompagnés de grêle, fortes averses, foudre puissante.

 

 En soirée et nuit, les modèles ne prévoient pour le moment que très peu de précipitations, ce qui rend cette prévision incertaine (situation à préciser dans les prochains bulletins).

En revanche, la MUCAPE pourrait atteindre 1500J/Kg, LI jusqu'à -5 K localement, en mer, dans la nuit. Dans un tel cas, les orages pourraient même finir par s'organiser et mieux se structurer en mer et près des côtes, OU rester isolés et se montrer néanmoins très actifs ... Une situation donc à confirmer prochainement.

 

Nmm 28 66 2

 


 

A CONSULTER EGALEMENT :

 

 >> AIDE POUR L’INTERPRÉTATION DES PRÉVISIONS ORAGEUSES <<

 >> ​Aperçu météo journalière de C-L-N <<