Prévision du 24/08/2016, 11h10

 

Un risque orageux qui s'affirme ?

 

 

 Episode de fortes chaleurs en cours, avec un mercredi puis vendredi plus agréable, notamment près des côtes, avant un retour en force des fortes chaleurs généralisées pour jeudi et samedi.

 Ce mardi, les 30°C ont été dépassés sur toute la région Normandie sans exception, avec des pointes jusqu'à 34°C en milieu urbain, et une minimale de 24°C en Baie de Seine dans la nuit de mardi à mercredi.

 Concernant les orages, un léger risque s'installe à partir de ce mercredi soir, jusqu'à jeudi soir, mais uniquement sur le Cotentin et l'Ouest du Calvados.

 S'ils éclatent, il s'agira d'orages à bases élevées, peu pluvieux, très localisés, avec des éclairs espacés, mais esthétiques.

Aucun phénomène violent à attendre, mais ils devrait rester si localisés qu'il y a peu de risque d'être directement concerné par ces cellules dispersées et assez brèves...

 

Pour vendredi soir et nuit, suite à une journée moins chaude mais avec un taux d'humidité en hausse près des côtes, le risque orageux semble s'affirmer avec potentiellement l'éclosion d'orages à l'étage moyen, plus nombreux et plus électriques que précédemment, notamment au dessus de la mer.

 Le Cotentin semble encore être le département le plus exposé, mais l'ensemble de nos côtes pourraient être concernées avec la possibilité d'un beau "spectacle" nocturne au dessus de la mer.

Attention toutefois à cette situation, une prévision similaire avait été observée l'année dernière de la part des modèles et avait aboutie à un flop... donc à suivre.

 Samedi, un temps très lourd et chaotique devrait concerner l'ensemble de notre région avec un risque orageux qui se généraliserait, tout en persistant plutôt à l'étage moyen.

 Les cellules resteraient assez isolées et d'intensité modérée en journée, avant une situation d'incertitude toujours pour la nuit et dimanche... (risque de généralisation, ou re-décalage vers l'Est). En tout cas les températures baisseront dans des niveaux agréables et toujours estivaux. A suivre.

 

Source / compléments : Meteostorm